Fichier hébergé par Archive-Host.com






Amour
Cliquez sur la barre de séparation pour revenir à la liste des titres



Moment tendre
Plaisir d'un rêve
Requête
Savoir aimer
Amour velours
Notre eden
Déclaration
Langueur
          Apprends  moi   





Moment tendre

Deux corps qui se cherchent
Deux bouches qui se trouvent
Ton corps contre le mien tu presses
Mes seins sur ta peau si douce .

Dans la nuit tu me devines
Regard de braise sur mes formes
Sous mes paupières je te respire
Fascination d'un désir cordiforme

Ta main en un geste discret
A l'unisson, caresses brulantes
Tu me guides vers un plaisir secret
Désir de voir, désir stimulant.

Alors tu te dresses devant moi
Tout mon être, pour toi offert
Sans pudeur et remplit d'émois
Soumission amoureuse,je suis tienne.

Dans un râle je me donne
Moment suprême, pure magie
Silence de l'esprit où seul résonne
Le plaisir partagé,le désir assouvi.


Marie.C



    Plaisir d 'un rêve

Plage immense de sable blanc et désertique
Juste enluminé par les lueurs de la lune
Bercer par le ressac  apathique
De l'océan qui à mon oreille murmure

Allongée dans une totale inertie
N'écoutant que la mélodie des vagues
Corps dénudé offert au souffle convertit
En une brise tiède et impalpable .

Mes pensées s'évadent et dans cette immensité
Traversent le néant du royaume divin
Au dessus des flots, ton esprit retrouver
Et dans l'absolu ne faire plus qu' un .

Dans la pénombre tu m'accompagnes
Mon corps incendié de nos étreintes d 'hier
Perception subtil , mes sens te réclament
Désir voluptueux , plaisirs solitaires.

Seules témoins de mon éphémère bonheur
Les étoiles, fidèles amies de mes jours
Impossible passion qui brûle mon coeur
Lointaine passion qui cèle notre amour .

Sursaut et réveil dans la stupeur, déception
La plage,les étoiles,l'océan,toi,déjà tu me manques
J'ai aimé cette nuit,aux senteurs d' évasion
Où en ton absence mes rêves nous rassemblent .


Marie.C


  Requête 

A la rose des vents j'ai confié mes espoirs
Hurlé mes mots de rage, hurlé mon impatience
Emportés dans l'oublie et la moiteur du soir
Mes pleurs et ma voix meurent dans le silence

Sur les ailes du temps s'égrenant lentement
J'aimerais y graver à jamais ton prénom
Les larmes de mon coeur colorent le firmament
Incandescence née d'une douleur sans nom

Mes rêves s'envolent où voguent les nuages
Emportant mes souhaits vers l'astre de la nuit
Confidente amie recevant mes messages
D'une âme perdue et livrée à l'ennui

Oh céleste dis lui combien je me languis
Les heures sont jours, les nuits éternité
Chante lui l'oraison d'un corps insoumis
Assoiffé de sa peau, affamé de baisers

Déserts et océans , maîtres de l'univers
Que vents et tempêtes éloignent ce paria
M'apportant la chaleur qui chassera l'hiver
Et donner à mon être les couleurs de féria

Marie.C


   Savoir aimer

Savoir aimer l'être de ta pensée
Celui qui hante ton âme enjôlée
Essentiel comme l'air respirée

Savoir aimer cette voix des matins
Qui t'offre des réveils câlins
Eclairant tes yeux d'éclats malins

Savoir aimer ses mains caresses
Dans les moments tendresses
Aux belles heures paresses

Savoir aimer ce coeur libéré
Débordant d'un amour non compté
Don de soi sans retour exigé

Savoir aimer d'une folie pure
D'un corps à la peau brûlure
Qui dans la nuit, le silence censure

Savoir aimer la vie de ta vie
Dont l'instant privé est survie
Y demeurer à jamais est seule envie.

Marie.C


  Amour velours

Les histoires d'amour s'écrivent sur du velours
A l'encre du coeur , au parfum du bonheur
Les larmes sont diamants qui sèchent dans le vent.
Sourire pour celui qui s'empare de nos nuits
Les rires sont trésors qui naissent dans l'aurore
Ta main est pardon dessinant l'horizon
Tout ton corps est une source où je me ressource
Tes mots sont mélodie répudiant la mélancolie
Sur le velours de l'histoire écrire notre amour
Au parfum du bonheur par l'encre de nos coeur.

Marie.C


  Notre Eden 

Derrière la fenêtre au fin voilage
Le vent bruissait dans le feuillage
Dans la nuit les étoiles brodaient le ciel
Mon regard perdu dans un paradis virtuel

Tout à coup un éclair déchire les ténèbres
Et la foudre s'abat sur cette oasis célèbre
Ile du bonheur, enchantée de la mélodie divine
Eden de mon amour où l'ange sage devine

Offrir mon visage au vent du large
Souffle iodé, aux senteurs de l'orage
Mélancolie, tu habilles mon coeur
Loin de toi, j'ai faim de bonheur

Aveuglée par les lueurs et mes larmes
Le manque de ton être, me laisse sans armes
Survoler l'étendue et sur l'ile aux trésors
Nos deux corps enlacés dans les flammes de l'aurore.

Marie.C



    Déclaration 

Dans les senteurs d'un crépuscule sans saveur
Prendre ta main et s'envoler vers demain
Esprit imprégné d'un amour partagé
Partir sans remord, vers un autre port
Vivre notre passion sans nulle interdiction
Et oublier les contraintes d'une vie de complaintes
Construire jour après jour, un bonheur à séduire
Faire du temps l'enjeu de notre existence
Apprécier chaque seconde, être seul au monde
De tes mots me nourrir et annihiler les maux
De tes mains me vêtir et ta chaleur sentir
Tes lèvres sont caresses, douce brise d'ivresse
Ton regard est lumière , tes yeux sont prières
Ô mon aimée! de toi je ne peux me priver
Mon coeur résonne de l'amour qui t'emprisonne
Sur ma peau ,sans raison, se forment des frisons
Désir de ton corps besoin d'un accord
Enlacer dans la nuit, la lune ,pour nous,luit
Se donner l'un à l'autre et du plaisir faire notre
T'aimer sans compter est je pense ma destinée
Amour Amour tu as volé mon coeur esseulé
A jamais tu es mienne, de ma vie tu es reine
Nos destins sont tracés,pour toujours ne faire qu'un
Dans les senteurs d'un avenir teinté de saveurs.

Marie.C



  Langueur 

Dans la douceur d'une nuit d'été
Caresse légère de la brise marine
Balayant mon visage et la fraîcheur apportée
Paupières closent, goûter la saveur saline

Dans le soir, mon coeur alourdit de ton absence
Saigne de nos heures aux couleurs de l'amour
Orpheline est ma peau de tes mains, de ta présence
Frissons de mon corps aux élans sans retour

Dans la sourde mélodie des vagues rengaine
Le son de ta voix, comme une amère mélopée
Murmure à mes oreilles une espérance soudaine
Philosophie d'une vie que j'ai tant espérée

Le regard perdu sur la ligne d'horizon
Où l'océan engloutit le disque orangé
Je dessine ton image, dans l'écho diapason
De mon être en manque, d'un amour partagé

Demain, dans tes bras mon âme chantera
Plaisir des retrouvailles, désir de me donner
Effacée la douleur et dans mon coeur fleurira
La rose du bonheur dans le calice de la destinée.

Marie.C



Apprend moi


Dessine moi une rose
Perfection admirable
Qui encense ma prose
En mon coeur vulnérable

Chante moi la mer d'Iroise
Aux reflets d'or du crépuscule
Berçant les pensées d'ardoise
Pâture dispensée à l'orbicule

Raconte moi l'histoire du prince
Amoureux transi de la belle
Languissante dans sa province
Aux prétendants! sourde et rebelle

Joue moi la mélodie du bonheur
Douces notes,senteurs fleuries
Arpèges de ton regard effaneur
Partition d'une vie harmonie

Trace moi une route de bohème
Un arc-en-ciel dans le celeste
Des heures apaisées de poèmes
Ignorant les images funestes

Apprends moi ce sentiment
Qui porte le nom de 'amour'
Il rend le coeur léger au vent
Et les âmes belles comme le jour

Oh mon amour ! fait de notre vie une découverte perpétuelle
Afin que jamais ne s'installe la routine mortelle.

Marie.C









 
   

 
 
Tous mes textes sont protégés sous Copyrigth


<   Page précédente
 
 



Créer un site
Créer un site