Fichier hébergé par Archive-Host.com






Les médicaments antiparkinsoniens



Ces médicaments sont divisés en 4 types


 
  • La dopéthérapie
Est le seul traitement substitutif (de remplacement) de la maladie de Parkinson.
Elle apporte, par voie orale, un précurseur de la dopamine, cette dernière faisant défaut au nivau du cerveau,
et fait ainsi régresser la plupart des symptômes.


 
  • Les agonistes dopaminergiques
Ne contiennent pas  de dopamine mais ont un mécanisme d'action comparable à celui de la dopamine
en stimulant les mêmes récepteurs cérébraux.
Leur efficacité est pourtant moindre que celle de la dopamine.



 
  • Les anticholinergiques
ce groupe de médicaments est constitué par les anticholinergiqes  qui diminue les tremblements
et la sélégiline, qui est une molécule de la classe des amphétamines. Elle est utilisée pour traiter la maladie de parkinson.



 
  • Les ICOMT
Inhibiteurs de la catechol O-Méthyl Transférase.
disponible depuis 1999 ces médicaments sont destnés aux patients traités par association de :
 lévodopa/carbidopa ou de lévodopa/benserazide standart et présentant des fluctuations motrices defin de doses
ne pouvant être stabilisés par ces associations.
{inhibiteur = qui empêche un processus} 





      -Le début du traitement : Il n'y a aucun danger à retarder le début du traitement ... sauf retarder l'amélioration
    -L'objectif thérapeutique est de retrouver la pratique des gestes quotidiens.Selon l'âge du patient et le type des
symptômes, le médecin choisit une ou plusieurs spécialités parmi les trois classes antiparkinsoniennes.
-Les règles du traitement qui fixe le nombre et l'horaire de chaque prise doit être strictement respectée        
l'augmentation des doses jusqu'au seuil d'efficacité se fait sur plusieurs semaines afin d'éviter les
les manifesations d'intolérances, notamment digestive (vomissements)
  -La lune de miel : L'instauration d'une dopathérapie bien contrôlée permet en général  une quasi normalisation
de l'état du patient pendant plusieurs années. Cette période, dénomée ' lune de miel ' est compatible
avec une vie socio-professionnelle et familiale normale. Les activitiés étant simplement plus prudente.
-Les complications ultérieures peuvent se traduire par une évolution des symptômes vers une certaines         
fluctuation d'efficacité de la dopathérapie. Dans certains cas assez rares, un régime alimentaire réservant
les apports protéiques au repas du soir peut être prescrit.





Le médecin généraliste
Il est important de vous faire suivre par le même médecin traitant qui acquiert ainsi une parfaite connaissance
de l'évolution de votre maladie. il peut alors vous garantir le meilleur ajustement possible du traitement antiparkinsonien
et la prise en compte des autres affections.


Le neurologue
Lorsque le diagnosic est établi, deux à trois consultations spécilalisées par ansuffisent, en général, au suivi de la maladie.


L'ordonnance
Seul le strict respect de l'ordonnance prescrite donne au médecin les moyens de juger et  d'adapter sa prescription
de façon optimale.


Le pilulier
Utiliser un pilulier pour préparer les prises quotidiennes minimise les risque d'erreur et pemet, d'un coup d'oeil,
de contrôler la prise effective des médicaments. Certains modèles récents disposent d'une alarme sonore
programmable sur les horaires des prises.

L'horloge
Une grande horloge murale aide, si besoin, à se repérer dans le temps et à ne pas laisser passer les heures
importantes de la journée.


L'oubli d'une prise
Si une prise du médicaments est retardée par rapport à l' horaire normal, la prmière dose ne doit pas être doublée
et les prises suivantes seront décalées afin de respecter l'intervalle entre chaque prise prescrite.
Les horaires normaux seront repris le lendemain.


Les autres médicaments
L'automédication est dangereuse. Certains médicaments ' anodins' sont dangereux pour les patients
parkinsoniens et incompatibles avec leurs traitements. Consultez votre médecin traitant.


Le régime alimentaire
Le régime alimentaire doit être varié et équilibré, sans restriction ni excès. Après une période initial d'amaigrissement,
le patient parkinsonien bien équilibré par son taitement doit garder un poid stable.La prise de poid comme
l'amaigrissement sont des facteurs qui compromettent la mobilité.


Le régime protéque contrôlé
Le régime protéique contrôlé est une prescription médicale qui n' est indiquée que chez un petit nombre de patients
et qui doit être contrôlée en raison des risques de carence encourus. Son principe est de réserver  les apports portéiques
(viande, poisson, oeuf, laitage) au dîner et de prendre un repas de midi pauvre en protéines afin que celle-ci
n'interfèrent pas avec l'absorption des médicaments antiparkinsoniens.


Le carnet de bord
Vous participerez activement à votre traitement en notant les manifestations d'intolérance ou d'inefficacité survenues
au cours de la journée et en précisant leur horaires par rapport à celui des prise médicamenteuses.
Ces informations sont très utiles au médecin pour optimiser votre tratement.






 
 
 



Créer un site
Créer un site